RACK (Risk, Aware, Consensual, Kink)

 

C’est en 1999, que Gary Switch a parlé de la notion de RACK parce que plusieurs personnes de la communauté BDSM n’étaient pas satisfaites du SSC.

Le SSC a été inventée en 1983 par David Stein pour le groupe activiste de New York Gay Male S / M. Il avait proposé l’expression « Safe (Sécurité)« ,  » Sane (Sain)« ,et « Consensual (consenti) » parce que c’était le type de SM qu’il voulait pratiquer. Un extrait de ce qu’avait rédigé David Stein :

 » GMSMA’s Community Involvement Committee chose “safe sane consensual” as the slogan for the contingent and the conference because we felt these words were the best sound bite to distinguish the kind of sexual expression we were marching in support of from the typical association of S/M with harmful, antisocial, predatory behavior. While no one at our meetings felt that “safe sane consensual” was the last word on the subject, or that it “defined” S/M, we felt it did the job that needed done: to say to anyone coming to us with a stereotypically negative view based on lurid headlines and exploitative movies (we all remembered Cruising), “That’s not what we’re about.”

We had no idea the slogan would have the success it did, or that so many people would take it as more than a starting point. But if it hadn’t been spontaneously embraced by so many people, because they felt it fit what they were doing, or wanted to do, it wouldn’t have had such “legs.”There was no way that GMSMA, or anyone else, could have imposed the slogan on the community if most people hadn’t liked it. « 

David Stern par la suite avait déclaré :

 » Those with few or no roots in the struggle to bring S/M out of the shadows…  tend to apply the slogan in a simplistic way, even using it as a stick to beat anyone whose style of play offends them for whatever reason. The implication is that whatever is safe, sane, and consensual is good, and whatever isn’t is bad, which goes far beyond what we intended back in 1987.

In 1987, we were trying to draw a line between what is clearly defensible, in terms of both social structures and personal well-being, and what is either indefensible or at least very questionable. It was a conscious, deliberate attempt to shift the debate onto grounds where we thought we could win, instead of having to keep proving we weren’t serial killers, spouse beaters, and child abusers.  » simplement que le SSC n’a jamais été conçu comme une arme.

Le RACK est une vision philosophique qui est généralement permissive de certains comportements à risque, tant que les participants sont pleinement conscients des risques. Donc seules les activités considérées comme strictement sécuritaires, saines et consensuelles sont autorisées à être pratiquées.

Le but du RACK est d’éduquer les personnes qui s’engagent réellement dans le BDSM.

Rien n’est parfaitement sécurisé. Traverser la rue n’est pas parfaitement sûr. Si nous limitons le BDSM à ce qui est sûr, nous ne pouvons plus rien faire d’autre que de jouer avec une plume et encore si la personne est allergique aux plumes. Les alpinistes ne disent jamais que leur sport est sans danger, qu’il est en toute sécurité, pour la simple et bonne raison que ce n’est pas le cas. Le risque est une partie essentielle du frisson. Il est traité en identifiant et en minimisant le risque par l’étude, l’analyse, la formation, la technique et la pratique. Je suis incapable de prétendre que ce que je fais, dans le BDSM, est en toute sécurité. Je me dois donc de développer l’expertise, de pratiquer en restant dans les limites de la sécurité, de développer mes compétences, mes capacités ainsi que mes connaissances.

La personne dominante se doit de sensibiliser aux risques la personne dominée. Les protagonistes doivent réfléchir sur les activités proposées, doivent s’informer des risques encourus et conviennent de la façon dont elles ont l’intention de les pratiquer. Par conséquent, je préfère parler en terme de « être conscient des risques » plutôt que de « être sûr de moi ».

RACK

Risk (risque) : Quelles choses pourraient aller mal ? Même aux mains du joueur le plus expérimenté, le risque est-il nul ? Le risque n’implique pas la sécurité, cela implique qu’il peut y avoir des dangers à peser avant de s’engager dans une activité quelconque. Il faut réfléchir avant de faire.

Aware (conscient) : Il y des risques certains pour une activité BDSM donnée, acceptonsnous ces risques et sommesnous conscient des possibles si quelque chose devrait aller mal ? L’acceptation signifie que oui, nous sommes conscient du risque impliqué et que nous acceptons sciemment et en tout conscience ces risques. Aware signifie que nous, après avoir pesé les risques, trouvons l’activité saine, et nous pouvons prendre une décision éclairée, et donc que nous acceptons ce risque.

Consensual (Consensément) : Les deux (ou plus) personnes impliquées dans toute activité de jeu de BDSM sont informées, ils sont adultes et consentants et ce consentement n’a pas été obtenu sous la contrainte.

Kink (Kink) : Cela implique que ce que nous faisons est quelque peu en dehors du courant dominant. Kink est une forme de parapluie et un bon, car il couvre tout le monde. Ce que je considère comme kinky, certains pourraient considérer cela comme ennuyeux et banal, mais cela nous couvre tous les deux.

Il existe aussi le :

PRICK- Personal Responsibility Informed Consensual Kink

Responsabilité Personnelle Informée Kink Consensuel

Cet acronyme a été créé parce que les gens ont estimé que RACK et SSC ne parlaient pas de la responsabilité que chaque personne a en jeu. En mettant la  » responsabilité personnelle  » dans l’acronyme, il place la responsabilité personnelle à l’avant-garde et couvre tout le monde, contrairement à SSC et RACK.

CCC – Committed Compassionate Consent

Consentement Compatissant Commis

Le dernier est CCC, qui signifie consentement mutuel commis. Malheureusement, peu d’information j’ai sur cet acronyme. Mais certainement que des personnes ont dû estimées que si la compassion était dans l’acronyme, les gens seraient plus conformes à l’état d’esprit.

Finalement peu importe l’acronyme choisi, une chose à retenir est que le consentement est présent dans chacun des acronymes ci-dessus. Le consentement est omniprésent dans le BDSM.

Notre communauté n’a pas besoin de plus de kinksters bourgeonnants ou de gamers en faisant des choses risquées sans hésitation ni éducation parce qu’ils ont déjà vu faire, ou qu’ils sont sûr d’eux. Nous avons besoin de personnes qui ont la responsabilité personnelle de rechercher et de perfectionner leur art, qui connaissent les risques de ce qu’elles font et qui peuvent les expliquer clairement aux personnes avec qui ils pratiquent, avec les personnes présentes dans leur environnement. Nous avons besoin de mentor, de personnes qui transmettent, qui expliquent les différentes façons de faire quelque chose et leurs risques associés. Nous avons besoin de penseurs indépendants. Nous avons besoin de personnes qui discutent des faits, plutôt que de la peur, avec perspicacité au lieu d’insultes, d’agressivités, avec des pensées au lieu de menaces.

Partager cet article

4 commentaires sur « RACK (Risk, Aware, Consensual, Kink) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4130d793ed
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
find_posts
d8004ef3c8
disclaimer
1246
Sélectionner
1246
0
Accepter
Refuser
http://www.google.fr
1

ATTENTION : Site interdit au moins de 18 ans !!!

Cliquez sur « Accepter » si vous êtes majeur, sinon cliquez sur « Refuser » …

Partager cet article

Accepter Refuser