Subspace

Dans le BDSM, le « subspace » est un état psychologique altéré. Il n’est pas facile de le caractériser, car les réactions de chaque personne BDSM peuvent être très différentes et même les réactions d’une seule personne peuvent varier d’une séance à une autre.

La plupart des personnes associent le BDSM uniquement aux aspects physiques de la séance : les floggers, les fouets, les cordes et autres. Cependant, il existe de nombreux aspects mentaux dans une séance, et ceux-ci doivent être pris en compte dans chaque séance.

Le subpace, en un sens, ressemble beaucoup à une transe hypnotique. Une transe est une période d’attention étroite. Si vous avez été « aspiré » dans un livre ou un film, de sorte que le monde a disparu pendant un certain temps, vous avez été en transe. Au cours d’une séance BDSM, au fur et à mesure que l’on se concentre davantage sur les sensations physiques de la séance, le monde entier peut disparaître, nous laissant seul.

En même temps, le BDSM implique souvent des impacts sur le corps. Au cours d’une séance, les expériences intenses de la douleur et du plaisir déclenchent une réponse du système nerveux sympathique, qui provoque une libération d’épinéphrine des glandes surrénales, ainsi qu’une décharge d’endorphines et d’enképhalines (encéphalines).

Ces produits chimiques naturels produisent les mêmes effets qu’un médicament de type morphinique. Cette décharge de produits chimiques dans le sang augmente la tolérance à la douleur au fur et à mesure que la séance devient plus intense et induit également un sentiment euphorique, flottant et extatique.

On oublie la douleur, les problèmes, tout semblent être effacé pendant cet état. Certaines personnes soumises, après être allées très loin dans leurs subspaces, peuvent perdre toute sensation de la douleur ou devenir incohérents, rendant les mots de sécurité, de safewords inutiles.

L’euphorie du subspace (ou certaines parties) peut durer d’une heure, voire des jours. Certaines personnes peuvent garder des traces de ce subspace pendant des semaines.

Cependant, c’est aussi un état d’esprit qui nuit à la pensée rationnelle et à la prise de décision. C’est un état qui doit être surveillé attentivement pour la sécurité physique et mentale et le bien-être.

Si une personne soumise va assez loin dans le subspace, elle peut se blesser sans le savoir, ou demander à continuer la séance car pour elle, tout va bien.  Elle pourrait être blessée gravement à son insu. Si le Top ou Dom avec qui elle joue ne comprend pas les dangers du subspace, cela peut devenir très dangereux.

L’expérience du subspace est une des principales raisons pour lesquelles les personne soumises vont dans le monde BDSM. Mise à part l’exploration des désirs, elles vivent une relation qui fonctionne sur des niveaux de communication explicite qu’elles n’auraient probablement jamais vécus sinon. Apprendre à lâcher-prise pour atteindre le subspace est une expérience puissante et extatique.

Lorsqu’une personne soumise est en subspace, elle ne veut généralement pas en sortir, car c’est un sentiment de bonheur qu’elle ne veut pas perdre. Cependant, comme tout jeu, il doit se terminer. Il est très important de comprendre, qu’apprendre à lâcher-prise implique d’apprendre à redescendre de ce subspace.

Partager cet article

1 commentaire sur « Subspace »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4130d793ed
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
find_posts
d8004ef3c8
disclaimer
1246
Sélectionner
1246
0
Accepter
Refuser
http://www.google.fr
1

ATTENTION : Site interdit au moins de 18 ans !!!

Cliquez sur « Accepter » si vous êtes majeur, sinon cliquez sur « Refuser » …

Partager cet article

Accepter Refuser