Mon Dokkôdô 独行道 du BDSM et des cordes

Le Dokkôdô 独行道 veut dire “la voie à suivre seul” a été écrit par Miyamoto Murashi en 1645. Une semaine avant sa mort Musachi écrivit les 21 pensées qu’il intitula Dokkôdô (la voie où l’on va seul).

Par cette article, j’essaie de poser par écrit ma “doctrine”, mon Dokkôdô, c’est à dire mes principes, valeurs, règles, codes… dans mon BDSM. Mes cordes s’inscrivant dans mon BDSM.

Du Dokkôdô de Miyamoto Musashi, il y a certaines pensées, certains principes dans lesquels je me retrouve. Je peux aisément utiliser une forme personnelle, adapter ce Dokkôdô dans mon BDSM.  Forme que je vais faire évoluer et adapter à ma philosophie du BDSM et des cordes.

Mon but avec mon BDSMDokkôdô est d’aller chercher l’ascétisme dans ma vie, dans mes pratiques, dans mon BDSM, dans mes cordes.

1. hyôhô no michi 兵法の道

Traduit par : voie de la tactique, de la stratégie.

Maître Dogen a dit : ” Soyez vigilants, disponibles à toute heure, aiguisez votre attention mieux que la plus fine épée. Alors seulement vous serez dans la Voie.”

hyôhô 兵法 : Dans son BDSM ou dans sa corde, il faut travailler son hyôhô (tactique, stratégie) car la technique n’est pas distincte de l’esprit. L’esprit doit donc être recherché dans la technique et le principe de l’efficacité est toujours inclus dans la logique même de la technique.

michi  道 : chemin, voie, route     

Ne jamais oublier que la technique doit être au service de l’efficacité, c’est à dire de son hon’i  本意 (intention) sans jamais rompre le en 縁 (connexion).

Il faut donc travailler sa connexion :

en 縁 : destin liant deux personnes entre elles; lien affectif ou familial; affinité, relation, connection

Pour atteindre la connexion, il faut la nourrir avec 5 éléments :

  • kokoro  心 : coeur, esprit, âme.

Il faut apprendre le kokoro, le coeur. Tout part du centre du corps, du coeur, la respiration est le centre des activités. La maîtrise du BDSM ou des cordes passe par le kokoro. Tant que vous ne comprenez pas le kokoro, ne vous franchirez pas la barrière pour entrer dans le playing. Le kokoro est l’ensemble des activités mentales et spirituelles, c’est là que se trouve les fondements : raison, connaissance, volonté, sentiments, émotions… Ce qui nous permet de décider d’un comportement en pensant les choses avec discernement, selon un ordre bien précis. Le kokoro nous donne la capacité de faire face à ce qu’il arrive selon la situation. Le kokoro nous apporte une sensibilité accrue qui nous permet d’être en harmonie dans notre connexion, dans nos pratiques, dans notre art.

  • hyôshi 拍子 : synchronisation, pulsation, rythme, tempo.

La synchronisation et le rythme font partis du BDSM et des cordes. C’est ce qui permet de vivre, de voir l’harmonie entre le Dominant et sa soumise, entre l’encordeur et l’encordée, c’est ce qui génère cette chorégraphie entre les deux protagonistes.

  • maai 間合い : intervalle, l’espace entre deux personnes ; plus formellement, la distance d’engagement.

Il faut travailler la distance que l’on met entre Dominant et soumise, entre encordeur et encordée.

  • hon’i  本意 peut aussi se prononcer hoi ほい : intentions réelles, véritable espoir, réelle motivation, première intention.

Il faut travailler ses intentions.

  • tsûshin 通信  (Tsû  通 : communication / shin : fidélité, sincérité ) : communication fidèle.

Lors de la communication, le message passe en général par plusieurs voies qui peuvent être verbales et non verbales, ce message ne doit pas être altéré.

Vers le milieu de l’époque d’Edo (1603-1868), (tsû) a pris le sens de “qui s’y connaît bien” et plus particulièrement “sur le cœur humain”.

2. Mi ni Tanoshimi o takuma-zu 身にたのしみをたくまず

Traduit par : ne pas rechercher le plaisir pour soi-même.

Il ne faut pas juger, qualifier cette recherche de perfection, cette attitude d’ascèse que certains players (Dom, soum, esclave, encordeur, encordée) peuvent avoir. Le renoncement du plaisir est une condition de base pour s’élever dans ses pratiques, dans sa philosophie, dans son art.

Souvent c’est en renonçant au plaisir que le plaisir spirituel, mental arrive. Mon ascétisme fait partie de ma conception du BDSM et des cordes.

Puiser au plus profond de soi, pour aller chercher la vie !

On retrouve souvent l’art dans les paradoxes. C’est en se détachant de son propre plaisir, désir, en se détachant des emprises du monde, des autres que l’on pourra approcher le ciel, le vide ( dans le Godai), ainsi l’esprit, l’intention, la connexion deviendront purs.

3. Yorozu ni Eko no Kokoro nashi よろずに依怙の心なし

Traduit par : en aucune circonstance dépendre d’un sentiment partial.

Se concentrer, se contrôler, se maîtriser pour aller vers une attitude qui ne soit ni partiale ni égoïste. certains verront dans cette attitude une certaine froideur et non une maîtrise.

4. Mi o asaku omoi Yo o fukaku omou 身をあさく思世をふかく思ふ

Traduit par : penser à soi-même avec légèreté et penser au monde avec profondeur.

Il ne faut pas aller vers l’autocentrisme, il ne faut pas se surestimer, il ne faut pas laisser son esprit aller vers des appétences égocentriques. Laisser libre court à son allocentrisme.

5. Isshô no Aida Yokushin omowa-zu 一生の間よくしん思はず

Traduit par : être détaché de la cupidité toute la vie.

Ne pas se laisser entraîner par des convoitises :

  • la vanité ;
  • l’enrichissement matériel ;
  • le pouvoir.

6. Waga-Koto nioite Kôkai o se-zu 我事におゐて後悔を/せず

Traduit par : ne pas regretter ce qu’on a fait.

Il faut se servir des réussites, des échecs, des erreurs pour progresser, pour s’élever. Toujours avancer !

7. Zen-Aku ni Ta o netamu Kokoro nashi 善悪に他をねたむ心なし

Traduit par : ne jamais être jaloux des autres.

Il faut apprécier chaque seconde de son existence, chaque seconde de ses pratiques, de ses réalisations. Apprécier chaque seconde que sa soumise, son Dominant, son encordeur, son encordée partagent avec soi.

8. Rembo no Michi omoiyoru Kokoro nashi れんぼの道思ひよるこゝろなし

Traduit par : ne pas se laisser diriger par les sentiments d’amour.

L’amour fera entrer dans les pratiques, dans l’art, dans la philosophie, dans les cordes le danger, l’insécurité, l’accident ! C’est pour cette raison notamment qu’un chirurgien évite d’opérer un membre de sa famille. La scène BDSM ou de cordes peut être compromise si la personne dominante ou l’encordeur laisse entrer le lien émotionnel, amoureux dans sa scène, dans son hyôhô.

9. Shitaku nioite nozomu Kokoro nashi 私宅におゐてのぞむ心なし

Traduit par : ne pas avoir de désir particulier dans le lieu où l’on est.

Lorsqu’on entre dans une maison, on doit se fondre dans la maison, dans les règles, valeurs, principes de la maison.

10. Suezue Shiromono naru furuki Dôgu Shoji se-zu 末々代物なる古き道具所持せず

Traduit par : ne pas posséder d’objets anciens destinés à être gardés dans le futur.

Faire attention entre posséder l’objet et être possédé par l’objet ! L’important n’est pas l’objet, mais son utilité, l’intention que l’on met dans l’utilisation de cet objet ! Laisser de côté l’affect que l’on a pour cet objet.

11. Waga-Mi ni itari Monoimi suru Koto nashi わが身にいたり物いみする事なし

Traduit par : il ne faut pas agir en écoutant les croyances.

Il faut oser rejeter les croyances, les superstitions, les “on-dit”, les “y-a-qu’a”… pour voir et entendre le monde, le BDSM, les cordes tels qu’ils sont.

Maître Dogen a dit : “Gardez les mains ouvertes, tout le sable du désert passera dans vos mains. Fermez les mains, vous n’obtiendrez que quelques grains de sable.”

12. Tsuneni Heihô no Michi o hanare-zu 常に兵法の道をはなれず

Traduit par : ne jamais dévier de la voie de la stratégie.

Il faut rester fidèle à ses intentions, ne jamais lâcher la connexion ( en縁 ) !

13. Jû wa jiyû. Jiyû daereba yawarakai

Traduit par : la souplesse signifie la liberté. Si on est libre, on est souple.

jiyû 自由  : le fait de suivre la liberté d’esprit ou de pensée.

yawarakai  柔らかい  : le fait d’être souple

Il faut chercher la liberté du corps, celle-ci ne peut venir que de la maîtrise parfaite du corps. Si on est libre de corps, on est libre d’esprit aussi. C’est ainsi que l’on parviendra à une souplesse de l’être : du corps et de l’esprit.

En France on a cet adage : “un esprit sain dans un corps“.

14. Munen-muso 無念夢想

Traduit par : non pensée, vide dans l’esprit.

Il faut se détacher de toute idée ou pensée parasite. Il ne faut pas être pollué par des pensées qui n’ont rien à voir avec la scène BDSM ou de cordes dans laquelle on est, sinon c’est un risque d’accident.

Mizu no kokoro 水の心 : traduit par : le cœur semblable à l’eau. Ne pas se troubler l’esprit pour ne pas déformer sa perception du monde, oublier la peur pour vivre pleinement. L’esprit est similaire à un lac reflétant le ciel, s’il est agité (par les émotions, par l’environnement, par les douleurs, les souffrances), il déforme l’image perçue.

Le dominant qui a un but, celui d’avoir une technique parfaite, restreint sa liberté ; à l’inverse, celui qui cherche à faire vivre quelque chose, à faire vivre un voyage, et notamment celui qui ne veut pas nuire, est libre d’agir à sa guise.

15. Tatoe kotoba wa tsuzukazaru to iutomo, ri wa onozukara kikoyubeshi

Traduit par : Même si les mots sont insuffisants, vous devez entendre intuitivement le principe.

ri 理 : raison, principe, l’efficacité. Il faut chercher l’efficacité dans notre BDSM, dans nos cordes.

Il faut toujours se souvenir de cette adage : “ne jamais lutter contre un torrent, toujours lutter avec le torrent.”

Conclusion

Lorsqu’on vit une relation en 24/7 dans le BDSM, la soumise ou l’esclave est le reflet de son Maître, elle représente son maître, elle est donc le reflet du kokoro de son Maître.

De même que lors d’une scène BDSM ou de cordes, le résultat, le fruit de cette scène ou de cette corde sera une représentation, le reflet du kokoro de la personne dominante ou de l’encordeur.

Lorsqu’on observe une relation, une scène, on peut se rendre compte où se situe la personne dans son hyôhô no michi on peut donc ainsi connaître le kokoro de la personne dominante ou de l’encordeur.

Il est donc possible ainsi de décrypter le hyôhô no michi, le kokoro de la personne dominante ou de l’encordeur, qu’il soit dans le gaming ou dans le playing.

Ce que j’appelle le Mind Play,  je le traduirais en japonais par kokoro.

Envoi
User Review
5 (5 votes)
Partager cet article

0 commentaire sur « Mon Dokkôdô 独行道 du BDSM et des cordes »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
07f7cdcc40
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
find_posts
9990d913b8
disclaimer
1246
1
Accepter
Refuser
http://google.fr
1

ATTENTION : Site interdit au moins de 18 ans !!!

Cliquez sur “Accepter” si vous êtes majeur, sinon cliquez sur “Refuser” …

Partager cet article

Accepter Refuser