Avancer dans son BDSM ou dans sa corde

Note 1 : Dans le présent document, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique, ils ont à la fois la valeur d’un féminin et d’un masculin.

Note 2 : Dans cet article, je vais essayer de vous parler de comment avancer, progresser, évoluer dans son BDSM ou dans sa corde selon mon point de vue.

Avancer semble être ce que chacun fait dans la vie, ce que chacun fait dans son BDSM ou dans sa corde, avancer semble donc être la voie toute tracée de tous. La croissance n’est pas que sur les pratiques, sur les types de cordes, elle est aussi physique, intellectuelle et psychologique. Pour cela il faut tirer des enseignements de ses erreurs passées, il faut aussi être dans une écoute active ainsi que dans une observation active, il faut enfin faire un travail sur soi ! C’est Platon qui disait : “la vie est en quelque sorte un pèlerinage.“

Pour avancer dans son BDSM ou dans ses cordes, il faut à la base être sain de corps et d’esprit, c’est-à-dire qu’il ne faut pas être en guerre contre soi, ou contre autre chose ! Il faut donc s’aimer, sans l’amour de soi, il est très difficile d’avoir une vision réaliste de soi, de ses émotions et de ses sentiments.

On ne va pas dans le BDSM ou dans les cordes pour résoudre un problème profond, un problème ancré en soi profondément !

Faut dire aussi que la langue française de nos chers académiciens ne nous aident pas, il est facile de dire : “t’aimes-tu ?” mais il est difficile de dire en français : “m’aime-je ?” . Cette difficulté d’expression marque déjà un dérèglement d’ordre linguistique, ne fait que poser une barrière psychologique.

Dans le monde vanille, normalement tout individu ne va pas chercher à faire mal à quelqu’un, ou ne va pas chercher la douleur volontairement. Il faut trouver la même bienveillance quant à soi dans le BDSM que dans le vanille.

C’est dans le regard avec les autres que l’on va trouver le regard que nous aurons sur nous-même. On puise chez l’autre cet effet miroir sur nous. L’estime que l’on aura de nous, de nos pratiques se construit et continuera à se construire dans notre environnement, dans notre entourage.
Le regard d’autrui influencera le regard que l’on aura sur nous, d’où ce besoin de reconnaissance ! L’opinion que l’on aura sur nous, sera puisée dans l’opinion qu’autrui aura de nous ! L’ “amour” qu’autrui aura sur nous pendant notre évolution aura une très grande importance sur l’estime que l’on aura de nous.

C’est dans le rapport incessant avec autrui que l’on trouvera la force, la combativité, la motivation de progresser dans notre BDSM ou dans nos cordes.

Malheureusement les gamers font souvent fi des bases, des protocoles, des valeurs, c’est à dire des piliers, des fondations du BDSM ou des cordes. C’est la solidité des fondations qui est la base sur laquelle tout repose ! la personne dans le BDSM ou dans les cordes qui rend ses pratiques, ses cordes publiques avec une attitude aimante vis-à-vis de lui sera évidemment plus armée pour affronter les critiques et les jugements d’autrui, d’autant plus que ces critiques et jugements viennent quasiment toutes les fois de personnes qui ne pratiquent pas ou peu, de personnes jalouses et envieuses, de gamers. Toute personne qui vit réellement, intensivement, qui va dans le SM aura toujours tendance à respecter, à apprécier qu’une personne rende publique ses pratiques ou ses cordes.

Cette solidité originelle et fondatrice d’estime de soi dans le BDSM ou dans les cordes permet aussi d’avoir confiance dans le monde vanille. Malheureusement dans le BDSM ou dans les cordes, c’est pire que dans le monde vanille, tout le monde ne part avec les mêmes armes dans le combat qui est son existence, son intégration, la reconnaissance de faire parti du monde BDSM ou des cordes. Tout le monde n’est pas forcément reconnu par ses pairs, surtout lorsqu’il ne sait pas faire la différence entre un gamer et un player ! Savoir faire la différence entre l’influence et la manipulation aidera la personne à se construire, à évoluer ! Un manipulateur est une personne qui influence à des fins personnelles. Savoir différencier la personne généreuse de la personne égoïste, jalouse, intéressée, mesquine nous permettra d’évoluer ! Une personne généreuse viendra compléter, compenser ce manque, ce trou dans votre pratique ou dans vos cordes avec générosité, avec bienveillance, sans jugement.

Confucius qui a dit : “Quand vous rencontrez un homme vertueux, chercher à l’égaler. Quand vous rencontrez un homme dénué de vertu, examinez vos propres manquements”.

Des études ont démontré que le manque de connaissances et de sémantiques nous pénalise et nous contraint au retrait. Le partage et l’échange de nos pratiques et de nos cordes, est une grande source de progression. Une bonne estime de soi, nous permet de nier, ou d’oublier les critiques négatives ou destructrices qui cherchent la plupart du temps à entamer notre estime de nous. On peut grâce à la générosité ou à l’influence savoir accepter et prendre les critiques constructives portant sur des manques ou sur des défauts. La générosité et l’influence ne nous fera jamais entamer notre capital confiance ! Au contraire une personne avec une faible estime de soi se laissera emporter par les critiques négatives, destructrices.

Marc-Aurèle a dit : “Tu peux, à l’heure que tu veux, te retirer en toi-même. Nulle retraite n’est plus tranquille ni moins troublée par l’homme que celle qu’il trouve en son âme.

Quant à Socrate, il a dit : “Les gens qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent d’eux-mêmes les bonnes réponses.

Suite de l’article dans la publication suivante : “La comparaison sociale dans le BDSM ou dans les cordes.

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans leur réflexion, je vous propose de lire et de méditer sur cette fable de Jean de La Fontaine.


LE MEUNIER, SON FILS ET L’ÂNE


L’invention des arts étant un droit d’aînesse,
Nous devons l’apologue à l’ancienne Grèce.
Mais ce champ ne se peut tellement moissonner
Que les derniers venus n’y trouvent à glaner.
La Feinte est un pays plein de terres désertes :
Tous les jours nos auteurs y font des découvertes.
Je t’en veux dire un trait assez bien inventé.
Autrefois à Racan Malherbe l’a conté.
Ces deux rivaux d’Horace, héritiers de sa lyre,
Disciples d’Apollon, nos maîtres, pour mieux dire,
Se rencontrant un jour tout seuls et sans témoins
(Comme ils se confiaient leurs pensers et leurs soins),
Racan commence ainsi : Dites-moi, je vous prie,
Vous qui devez savoir les choses de la vie,
Qui par tous ces degrés avez déjà passé,
Et que rien ne doit fuir en cet âge avancé,
A quoi me résoudrai-je? Il est temps que j’y pense.
Vous connaissez mon bien, mon talent, ma naissance :
Dois-je dans la province établir mon séjour,
Prendre emploi dans l’armée, ou bien charge à la Cour ?
Tout au monde est mêlé d’amertume et de charmes :
La guerre a ses douceurs, l’hymen a ses alarmes.
Si je suivais mon goût, je saurais où buter,
Mais j’ai les miens, la Cour, le peuple, à contenter.
Malherbe là-dessus : Contenter tout le monde !
Ecoutez ce récit avant que je réponde.

J’ai lu dans quelque endroit qu’un Meunier et son Fils
L’un vieillard, l’autre enfant, non pas des plus petits,
Mais garçon de quinze ans, si j’ai bonne mémoire,
Allaient vendre leur Âne un certain jour de foire.
Afin qu’il fût plus frais et de meilleur débit,
On lui lia les pieds, on vous le suspendit ;
Puis cet Homme et son Fils le portent comme un lustre ;
Pauvres gens, idiots, couple ignorant et rustre.
Le premier qui les vit de rire s’éclata.
Quelle farce, dit-il, vont jouer ces gens-là ?
Le plus Âne des trois n’est pas celui qu’on pense.
Le Meunier, à ces mots, connaît son ignorance.
Il met sur pied sa Bête, et la fait détaler.
L’Âne, qui goûtait fort l’autre façon d’aller,
Se plaint en son patois. Le Meunier n’en a cure;
Il fait monter son Fils, il suit : et, d’aventure
Passent trois bons Marchands. Cet objet leur déplut.
Le plus vieux au Garçon s’écria tant qu’il put :
Oh là oh, descendez, que l’on ne vous le dise,
Jeune homme qui menez Laquais à barbe grise ;
C’était à vous de suivre, au Vieillard de monter.
Messieurs, dit le Meunier, il vous faut contenter.
L’enfant met pied à terre, et puis le Vieillard monte,
Quand, trois filles passant, l’une dit : C’est grand honte
Qu’il faille voir ainsi clocher ce jeune fils,
Tandis que ce nigaud, comme un évêque assis,
Fait le veau sur son Âne et pense être bien sage.
Il n’est, dit le Meunier, plus de veaux à mon âge.
Passez votre chemin, la Fille, et m’en croyez.
Après maints quolibets coup sur coup renvoyés,
L’Homme crut avoir tort et mit son Fils en croupe.
Au bout de trente pas, une troisième troupe
Trouve encore à gloser. L’un dit : Ces gens sont fous!
Le Baudet n’en peut plus, il mourra sous leurs coups.
Hé quoi, charger ainsi cette pauvre Bourrique !
N’ont-ils point de pitié de leur vieux domestique ?
Sans doute qu’à la foire ils vont vendre sa peau.
Parbieu, dit le Meunier, est bien fou du cerveau
Qui prétend contenter tout le monde et son père.
Essayons toutefois, si par quelque manière
Nous en viendrons à bout. Ils descendent tous deux.
L’Âne, se prélassant, marche seul devant eux.
Un Quidam les rencontre, et dit : Est-ce la mode
Que Baudet aille à l’aise et Meunier s’incommode ?
Qui de l’Âne ou du Maître est fait pour se lasser ?
Je conseille à ces Gens de le faire enchâsser.
Ils usent leurs souliers et conservent leur Âne :
Nicolas au rebours ; car quand il va voir Jeanne,
Il monte sur sa bête ; et la chanson le dit.
Beau trio de Baudets! Le Meunier repartit :
Je suis Âne, il est vrai, j’en conviens, je l’avoue ;
Mais que dorénavant on me blâme, on me loue ;
Qu’on dise quelque chose ou qu’on ne dise rien,
J’en veux faire à ma tête. Il le fit, et fit bien.

Quant à vous, suivez Mars, ou l’Amour, ou le Prince ;
Allez, venez, courez ; demeurez en province ;
Prenez femme, abbaye, emploi, gouvernement :
Les gens en parleront, n’en doutez nullement.

Envoi
User Review
5 (2 votes)
Partager cet article

0 commentaire sur « Avancer dans son BDSM ou dans sa corde »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
07f7cdcc40
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
find_posts
9990d913b8
disclaimer
1246
1
Accepter
Refuser
http://google.fr
1

ATTENTION : Site interdit au moins de 18 ans !!!

Cliquez sur “Accepter” si vous êtes majeur, sinon cliquez sur “Refuser” …

Partager cet article

Accepter Refuser